Vie étudiante

Comme tu as pu le remarquer, des étudiants s’investissent quotidiennement pour créer une dynamique au sein de ton école. Ces étudiants ont fait le choix de donner de leur temps libre pour que tu puisses profiter au mieux de tes années d’études dans un cadre qui ne sera pas exclusivement studieux.

 

  • Des associations dans les écoles 

Les associations étudiantes sont dans leur majorité régies par la loi de 1901 dite loi des associations à but non lucratif. Les associations sont les relais directs des étudiants auprès de l’administration pour ce qui est de la question de la vie étudiante. De plus ce sont elles qui vont permettre aux étudiants de bénéficier d’espaces de décompression, et de pause pendant leur études. Cela peut se faire au travers d’événements, de services, d’écoute et tout simplement de rencontres. Le Bureau Des Étudiants ou BDE parfois même BDA, est en particulier l’une des associations les plus représentée au sein des ENSA/ENSAP. Elle gère souvent l’animation et la vie quotidienne de l’école par l’organisation d’événements, la gestion d’une caféteria. Les BDE/BDA sont très souvent le relais privilègiés de l’équipe administrative auprès des étudiants et inversement. Sous la forme de BDA, l’association va également regrouper l’ensemble des associations de l’établissement. Il existe également les coopératives d’achat de matériels groupés qui ont décidé de mettre en place des cycles de conférence ou encore des mini workshops.

 

  • L’association pour se faire plaisir 

« Se faire plaisir » est à prendre au sens large et cela concerne toutes personnes qui organisent des soirées dans une école parce que c’est cool ou encore celles qui mettent en place des actions humanitaires parce que c’est une chose en laquelle elles croient ou qui souhaitent aider les étudiants en leur permettant d’acheter du matériel à des tarifs réduits. Il faut donc bien connaître ses centres d’intérêts, les personnes qui sont intéréssées pour s’engager avec toi et la manière dont tu souhaite travailler. Ensuite il ne reste plus qu’à faire un choix parmi les associations existantes et si aucune ne convient pourquoi ne pas en créer une.

 

  • L’association pour apprendre 

Tout l’enjeu est de savoir quoi apprendre. Le premier conseil est de discuter avec les étudiants plus vieux. L’association est un moyen d’explorer les possibilités, de s’initier à la gestion de projet ou d’équipe. Toute association peut être un bon moyen de découverte à condition de s’y impliquer suffisamment. C’est aussi le moyen d’explorer des pistes plus techniques comme par exemple dans les coopératives. L’engagement dans une association est un bon moyen de mettre en pratique des compétences et des connaissances que l’on souhaite acquérir et permettre de prendre une longueur d’avance sur la concurrence, dans un contexte toujours plus compétitif pour les jeunes diplômés. Il faut oser aller vers les autres afin de connaître ce que peux t’apporter autrui et le fait d’aider autrui par divers moyens. Chaque jour, la puissance d’un réseau peut apporter des informations nouvelles, alors qu’il suffit simplement de prendre le temps de discuter avec des personnes diverses et variées.. Et être timide n’est pas une excuse, bien au contraire, c’est ainsi que l’on peut dépasser ses limites.

 

  • L’association pour être recruté 

L’investissement dans les associations étudiantes est largement valorisable sur un CV et pendant son entretien d’embauche. Ainsi avoir eu des responsabilités, tout poste confondu, au BDE, à la Junior Entreprise ou dans une autre association apporte un plus non négligeable à un parcours.La première raison est le fait que l’on apprend beaucoup en association, car en plus, on a pu avoir la chance de mettre les compétences en action, de les tester. Comment valoriser cette expérience ? Trois points sont essentiels : inclure la ou les expériences dans un ensemble cohérent, mettre en valeur les apprentissages et les réalisations. Mais attention à ne pas trop en mettre, à s’emballer.